@PNUD MALI

Sur financement du Royaume des Pays-Bas, le PNUD en collaboration avec la MINUSMA remet un lot de matériel pour prévenir la propagation du Covid19 dans les établissements pénitentiaires.

Dans le cadre de la riposte au COVID 19, l’Ambassadeur des Pays-Bas, Jolke Folkert Oppewal , l’Ambassadeur de l’Union Européenne au Mali, Bart Ouvry et le Représentant résident du Programme des Nations Unies pour le développement par intérim Alfredo Teixeira  ont procédé ce 24 avril 2020 à une remise d’équipements à la Direction Nationale de l’Administration Pénitentiaire et de l’Education Surveillée, ses démembrements régionaux et à 60 établissements pénitentiaires.

D’une valeur de US$ 50 OOO soit environ 25 millions de FCFA, cet appui s’inscrit dans le cadre du Projet Prisons Mandela mis en œuvre par le PNUD Mali et la MINUSMA,  sur financement des Pays-Bas.

Compte tenu de leurs conditions, les détenus sont plus vulnérables aux infections et doivent faire l’objet d’une attention particulière dans le cadre de la planification et de la réponse à cette pandémie.

Nous sommes persuadés que tous ces efforts conjugués vont permettre de limiter la diffusion de cette maladie et contribuer à améliorer les conditions de détention, au respect de la dignité et des droits des détenus conformément à l’esprit et à la lettre des Règles Nelson Mandela des Nations Unies a déclaré Alfredo Teixeira.

A cet appui s’ajoutent les 10 forages en cours de réalisation qui permettront aux prisons de disposer de l’eau nécessaire à assurer une bonne hygiène au sein des prisons.

L’Ambassadeur des Pays-Bas a salué les relations entre le Mali et les Pays-Bas. La remise de cette série d’équipements d’un montant de  25 millions de FCFA est une action  des Pays-Bas en faveur de l’amélioration des conditions des détenus et s’inscrit dans le cadre  d’un engagement holistique des Pays Bas pour renforcer la chaine pénale et améliorer le système  pénitentiaire malien à hauteur de 8 millions de dollars.   L’Ambassadeur a salué la grâce présidentielle et toutes les mesures connexes qui  contribuent à désengorger les prisons dans un contexte de Covid19.

En effet, les récentes grâces présidentielles ont permis la libération de 1447 détenus. La tenue d’audiences extraordinaires ont aussi permis l’élargissement de près de 200 détenus malades, âgés ou présentant certaines vulnérabilités.

Dans son intervention, le Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Malick Coulibaly a dit « Quand je pense à la vulnérabilité des détenus, j’en perds le sommeil.  J’aurais aimé trouver un mot plus expressif que ‘merci’, merci pour saluer les engagements passé, en cours et à venir des différents partenaires qui nous accompagnent. J’invite les agents de la DNAPES à faire un bon usage de l’ensemble du lot de matériel »

Le PAJM2 dont l‘action a été soulignée par l’Ambassadeur de l’Union Européenne est un projet financé par cette institution dans le cadre de l’amélioration du secteur de la justice y compris des conditions de détention au Mali. Ce projet a effectué une remise de matériel au cours de la même cérémonie dans un esprit de complémentarité avec les autres partenaires.

Icon of SDG 03

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Mali 
Aller à PNUD Global