Elections législatives 2020. @PNUDMALI

 

Travaillant en équipe intégrée avec la MINUSMA et ONU-Femmes, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) soutient l’État malien dans l’organisation des élections législatives de 2020. Ceci, à travers un appui logistique et technique mais aussi, au niveau de la prévention du Covid-19, de la sensibilisation et de la communication des acteurs du processus.

 

Dans le cadre de l’élection des Députés à l’Assemblée nationale de 2020, le PNUD, à travers son Projet d’Appui au Cycle Électoral, auquel contribuent également le Luxembourg, la Norvège et l’USAID a apporté un appui multiforme, notamment un soutien opérationnel, matériel et institutionnel aux organes chargés des élections (MATD, CENI, DGE), aux médias ainsi qu’aux organisations de la société civile (OSC). Pour décliner ses actions, le PACE a fait front commun avec la MINUSMA et ONU-femmes au sein de l’Équipe Électorale Intégrée des Nations Unies (UNIET).

 

Outre l’élaboration en collaboration avec l'OMS du plan national de prévention du Covid-19 lors des élections et la mise à disposition des kits de lavage des mains pour 19.549 bureaux de vote pendant les deux tours des législatives, le PACE a accompagné la Délégation Générale aux Elections (DGE) dans la mise en place du dispositif de consultation par SMS des centres et bureaux de vote qui a énormément contribué a faciliter la distribution des nouvelles cartes d’électeurs sur l’étendue du pays.

 

S’agissant du volet sensibilisation, communication et éducation civique électorale, l’appui s’est focalisé sur la mise en place, du 1er mars au 30 avril, d’un Centre d'information électoral équipé d’un dispositif de communication performant dans les locaux d’un hôtel de la place.  Animé par le MATD, ce centre a permis à tous les acteurs du processus électoral, aux journalistes, aux observateurs nationaux, aux OSC, aux candidats et aux usagers d’avoir accès à toutes les informations officielles relatives au processus électoral. L’appui a également permis la production de supports de sensibilisation et de mobilisation des électeurs en français et en cinq autres langues locales et leur diffusion dans les chaines de proximité. Le PACE a aussi financé dans ce cadre, 15 Organisations de la Société civile (OSC) maliennes en vue de la mobilisation des électeurs sur toute l’étendue du territoire lors des phases essentielles du processus, notamment le retrait des Cartes d’électeurs.

 

À travers l’UNIET, le PACE a par ailleurs contribué au renforcement des capacités des différents acteurs du processus, notamment grâce à la mise à niveau de 60 journalistes et bloggeurs, au recyclage de 4.000 responsables et agents électoraux et à la formation d'environ 300 responsables de la CENI et des organisations de la société civile. L’UNIET a également soutenu les efforts visant la promotion des femmes dans le processus électoral, notamment à travers le renforcement des capacités et l'assistance technique à 820 groupes de femmes et potentielles candidates, dont 100 jeunes étudiantes. Cet appui s’est par ailleurs matérialisé par la mise en place d'une case de veille électorale pour les femmes et des campagnes de mobilisation sur l’étendue du territoire dont le but ultime était de contribuer au respect de l’esprit de la loi "052/2015 du 18 décembre 2015 qui prévoit une représentation de 30% d’hommes ou de femmes dans les fonctions nominatives et électives.

 

L’action de l’ONU a également porté sur la prévention des conflits liés aux élections grâce au recyclage et au déploiement de 900 médiateurs électoraux et de 200 jeunes volontaires du centre national du volontariat dans quasiment toutes les communes du pays. Il s’est par ailleurs focalisé sur l’appui à l’organisation de rencontres entre le Ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation (MATD), les forces vives, les acteurs politiques et les candidats (1.100 personnes) dans sept régions du pays. Rencontres qui ont permis au Ministre d’apaiser certaines réticences rapport à la tenue des législatives.

 

Le volet assistance politique, logistique et sécuritaire de l’ONU incombe à la MINUSMA. Outre les bons offices du Représentant Spécial de Secrétaire Général (SRSG) visant à apaiser le climat politique et atténuer les risques de conflit, la MINUSMA a procédé au transport de 109 tonnes de matériel électoral et de 1800 acteurs du processus, y compris les candidats intéressés et leurs équipes de campagne vers Mopti et les régions du nord. Soixante-onze agents logistiques nationaux ont en outre été recrutés, équipés de véhicules 4X4 et déployés auprès des responsables électoraux de toutes les régions et cercles.

 

À travers ces différents soutiens et l’appui sécuritaire matérialisé par des conseils techniques, l’augmentation des patrouilles, le positionnement de 1.468 soldats casques bleus en réserve à des endroits stratégiques, pendant six semaines, la formation de 291 éléments des FDSM, la mise à disposition  des autorités de 200.000 litres de carburant et de 18.000 guides sur la sécurité des élections, l’ONU a contribué, aux cottés des autorités maliennes à la tenue d’élections libres et inclusives dans les 49 cercles des régions et 06 communes du district de Bamako.

Icon of SDG 16

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Mali 
Aller à PNUD Global