@PNUD MALI

 

A l'instar des 60 volontaires communautaires depuis Bamako, la capitale du Mali et à Mopti dans le centre du pays, Amadou et Rokia sillonnent les rues dans le mais d'informer les populations sur la pandémie de COVID-19 et les mesures barrières à adoptant pour se prémunir de la maladie.



Image pour publication

 

Je me sens utile… être volontaire me permet de contribuer à l'effort collectif de lutte  contre la COVID-19

Djeneba Soumaré est titulaire d'une licence en machinisme et équipements agricoles «être volontaire me permet de contribuer à l'effort collectif de lutte contre la COVID-19. Notre mission est de sensibiliser les populations, assister le personnel soignant dans les communautés ciblées pour faciliter l'accès des patients aux soins, limiter la contamination dans les communautés, contribuer à la collecte de données liées aux cas confirmés et les rapporter auprès des autorités locales concernéJe me sens utile ''

Image pour publication

 

Cette activité qui est le fruit de la collaboration entre le PNUD, le Programme volontaires des Nations Unies et le Centre National d'Information, d'Éducation et de Communication en Santé (CNIECS), est mise en œuvre par les volontaires communautaires (jeunes hommes et femmes entre de 18 à 35 ans et engagées dans leurs propres communautés) et s'inscrivent dans le cadre de la réponse du PNUD en soutien aux efforts du gouvernement du Mali dans sa lutte contre la pandémie COVID-1 .

 

Image pour publication

 

 

Il y a encore des réticences, certains ne croient même pas en l'existence de la maladie

 

Image pour publication

 

'' Il y a encore des réticences, certains ne croient même pas en l'existence de la maladie. On refuse parfois de parler et on est parfois prié de quitter les lieux. Les discussions ne sont pas faciles mais nécessaires. Nous expliquons le mode de transmission de la maladie et la nécessité d'augmenter les gestes barrière tels que le lavage des mains, le respect de la distanciation à des personnes qui deviennent parfois à leur tour des relais en matière de sensibilisation ''

 

Image pour publication

 

 

Il est important de diffuser l'information juste pour freiner la propagation de la maladie

«Les centres de santé, les mosquées, les marchés les commissariats, les grins de jeunes… sont autant de lieux dans que nous rendons pour sensibiliser les populations et orienter quant au prix en charge des cas potentiels. Il faut avoir le sens de l'écoute, être patient et persuasif. Même dans les centres de santé parfois, la maladie n'est pas comprise. il est important de diffuser l'information juste pour freiner la propagation de la maladie '' nous confie Bamba Ibrahim.

 

Image pour publication

Image pour publication

 

La pandémie de COVID-19 s'accompagne sur les réseaux sociaux d'un déluge d'informations, dont bon nombre se révèleent fausses voire malveillantes.En riposte à ce phénomène qualifié d'infodémie, les Nations Unies intensifient leur lutte contre les différentes formes de désinformation, tout en combattant l'exploitation de la crise par des cybercriminels.

Icon of SDG 03

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Mali 
Aller à PNUD Global