@PNUD Mali / Photo : Mohamed Diawara

 

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) en coopération avec la section des affaires judiciaires et pénitentiaires (SAJP) de la MINUSMA a procédé le 23 juin 2021 à la maison d'arrêt et de correction de Ouelessebougou, à la remise officielle du guide de détenu à la Direction nationale de l'administration pénitentiaire et de l'éducation surveillée.

Ce guide détenu est développé en partenariat avec l'association « DEME SO » dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d'appui à l'amélioration du système pénitentiaire au Mali (Projet GFP Prisons Mandela) avec le ministère de la justice malienne , financé par le Royaume des Pays-Bas. Il vise à promouvoir les droits et devoirs des personnes détenues à l'intérieur des établissements pénitentiaires.

Ce guide une triple vocation :

- contribuer à l'amélioration holistique des conditions de vie des détenus ;

- favoriser l'accès à la justice et au droit des détenus ;

- préparer les détenus à leur réinsertion sociale après l'exécution de leur peine.

Il fait référence aux règles du Droit international des Droits de l'Homme, les Règles Nelson Mandela, de Bangkok et de Riyad des Nations Unies ainsi qu'au droit positif malien et a pour objectif d'informer les détenus de leurs droits et devoirs au sein d'un établissement pénitentiaire.

La Cheffe de la coopération de l'Ambassade du Royaume des Pays-Bas au Mali, Marjan Schippers, a indiqué que le renforcement de l'état de droit et le respect des droits humains est un axe prioritaire de la coopération du Royaume des Pays- Bas-au-Mali. Nous le devons comme une condition préalable pour la stabilité et le développement socio-économique.

« Le respect des droits de l'homme de façon générale et spécifiquement ceux des personnes détenues doivent retenir l'attention de tous. La justice ne saurait être équitablement sans le respect de l'homme et de la femme, y compris naturellement ceux des personnes privées de liberté. » a-t-elle ajouté.

« Le guide marque l'engagement du gouvernement du Mali à signaler l'État de droit, améliorer les conditions de détention, respecter les droits de la personne détenue et à maitriser les droits de la personne détenue par le personnel de l'administration pénitentiaire et de l'éducation surveillée » a indiqué Ibrahima Tounkara, le directeur national de l'administration pénitentiaire et de l'éducation surveillée.

Le guide sera traduit en différentes langues locales et mis à disposition des personnes détenues, de leurs familles et du public partout dans le pays. Il couvre les domaines pertinents tels que : l'admission, la détention, les visites familiales, les consultations médicales, l'exercice des activités génératrices de revenus et la préparation à la réinsertion sociale.

Slide
Slide
Slide
Slide
Slide
Slide
Icon of SDG 16

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Mali 
Aller à PNUD Global