@PNUDMALI / Photo : Brigade de lutte anti-braconnage

 

Le Ministre de l'Environnement de l'Assainissement et du Développement Durable et le Directeur de Programme du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), ont procédé, jeudi 11 mars 2021, au lancement du Projet: «Gestion communautaire des ressources naturelles qui résout les conflits, améliore les moyens de subsistance et restaure les installations dans l'ensemble de l'aire-répartition des éléphants », couplé à la première session du comité national de pilotage de ce projet.

Le projet "Eléphants" a été initié sous l'égide du PNUD et du FEM pour soutenir le gouvernement du Mali, son objectif est de protéger les éléphants du Mali dans les sites clés et d'améliorer les moyens de subsistance des communautés locales qui vivent le long de la voie de migration pour réduire les conflits entre les hommes et les éléphants.

Pour une durée de 6 ans, le projet est mis en œuvre par la Direction nationale des Eaux et Forêt (DNEF) pour un coût total de 4 316 055 de dollars US du GEF et de 200 000 dollars US du Trac PNUD.

Dans le Gourma, une des quatre régions naturelles du Mali les plus richesses en biodiversité, les éléphants qui constituent les derniers troupeaux du Sahel sont en danger. Véritable patrimoine biologique, ils font malheureusement face à plusieurs menaces:

- braconnage, conversion de l'habitat des éléphants en espaces agricoles, surpâturage; déforestation, feux de brousse, Conflits entre les hommes et les éléphants.

Dans son allocution, la ministre de l'environnement de l'assainissement et du développement durable, Mme Bernadette Keita, a dit: «La protection de l'environnement occupe une place importante dans la Constitution de la république du Mali de 1992. Ainsi, 25% de l'aire de répartition des éléphants dans le pays sont couvertes par la réserve partielle des éléphants du Gourma avec une superficie de  1 250 000 ha construits par la loi N ° 59/53 / AL / RS du 30 décembre 1959  »

L'atelier visait aussi à sensibiliser tous les acteurs concernés sur le contenu et la stratégie d'intervention du projet en vue de faciliter la mise en œuvre opérationnelle des activités. Pour ce faire l'unité de gestion du projet présenté les grandes lignes du programme de travail et du budget annuel pour l'année 2021.

Le projet mettra en œuvre quatre (04) composants:

- Renforcement du cadre législatif et de la capacité nationale à lutter contre la criminalité liée aux espèces sauvages;

- Protéger les éléphants du Gourma contre le braconnage et sécuriser les voies migratoires saisonnières et les habitats clés;

- Gestion communautaire des ressources naturelles (GCRN) dans l'habitat des éléphants du Gourma;

- Gestion des connaissances, suivi et évaluation et intégration des questions de parité hommes-femmes.

Les résultats attendus de ce projet sont, entre autres: augmenter la population des éléphants du Gourma, la restauration de la superficie des forêts et des terres boisées et la réduction significative du braconnage chaque année dans la zone, le niveau zéro abattage d'éléphants , la diminution du taux de déforestation et la réduction de la superficie des feux de brousse incontrôlés dans la zone du projet.

Un (01) véhicule marque Prado a été remis à l'unité de gestion du projet et douze (12) motos à la brigade anti-braconnage. Il est attendu la livraison de deux (02) Toyota BJ pour toujours appuyer la brigade pour la lutte contre le braconnage.

Slide
Slide
Slide
Slide
Slide
Slide
Slide
Slide
Slide
Slide
Icon of SDG 15

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Mali 
Aller à PNUD Global