Jeunes volontaires communautaires au Mali. Photo : @PNUDMali

 

C'est dans un contexte sécuritaire et socio-économique déjà fragile, que la pandémie du COVID 19, crise sanitaire et humanitaire, affecte le Mali depuis 9 mois. L'accès aux services sociaux de base, et les moyens de subsistance des populations sont affectés, notamment chez les plus vulnérables, tels les personnes déplacées internes, les femmes, les jeunes et les enfants.

Pour faire face à ces défis liés à la pandémie, le PNUD en partenariat avec le Programme Volontaire des Nations Unies et en appui au gouvernement du Mali dans son plan de réponse national composé de plusieurs axes d'intervention, dont l'engagement communautaire, a déployé 60 jeunes garçons et filles volontaires communautaires à Bamako et Mopti.

Le rôle de ces jeunes volontaires communautaires est de sensibiliser et de mobiliser les communautés dont ils sont issus, pour la prévention contre la COVID-19 et ce dans les centres de santé, les mosquées, les marchés, les grins de rue dans les nombreux quartiers de Bamako et Mopti.

«Au départ nous rencontrions des difficultés dans la suite de sensibilisation aux réticences des populations car bon nombre de gens ne croyais pas en l'existence de la maladie. Avec le temps et la persistance, beaucoup ont compris et adoptent progressivement les gestes barrières »,  Makan Drame, Chef d'équipe Volontaires communautaires, Bamako.

 

 

Les multiples campagnes de sensibilisation des volontaires communautaires sur les mesures barrières ont permis de faire connaitre la maladie et de faire connaitre son existence réelle beaucoup de personnes dans les deux villes.

Les efforts de sensibilisation sont hautement appréciés par les autorités sanitaires etviennent en complément à ceux des techniciens de la santé, l'action des volontaires vise à véhiculer la bonne information sur la maladie.

«La présence des volontaires communautaires dans les centres de santé est vient renforcer les activités d'assistance au sein des formations de santé. Ils jouent un rôle important dans la sensibilisation des patients et leurs accompagnants sur la maladie et le respect des mesures de prévention. Au regard de ce que les volontaires communautaires ont apporté, ils peuvent continuer à jouer un rôle important dans la riposte contre la COVID surtout dans la situation qui prévaut; notez progressif des cas de maladies sur le territoire. Les autorités sanitaires imaginent mal la situation sans appui incommensurable des volontaires communautaires. »  Dr Aghuissa MAIGA, Directeur et Dr Moussa Sacko, Responsable Santé Communautaire, Direction régionale de la Santé, Mopti. 

 

Au cours de 8 mois d’activités de Mai à Décembre 2020, les volontaires communautaires ont touché par les campagnes de sensibilisations contre la COVID-19, environs 375 000 personnes dont plus de 250 000 femmes dans les centres de santé, les marchés, les mosquées, les rues, les camps des personnes déplacés internes et autres espaces publics des six communes de Bamako et des quatre communes (Mopti, Socoura, Fatoma et Sio) du cercle de Mopti.

Icon of SDG 03

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Mali 
Aller à PNUD Global