Allocution Mr Maleye DIOP, Directeur Pays a.i du PNUD a la Cérémonie officielle de remise des kits d’insertion aux jeunes et de démarrage de la nouvelle session de formation par apprentissage socioprofessionnelle 2017 au CFP-Missabougou - BAMAKO

8 août 2017

v Monsieur le Ministre de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne ;

v Monsieur le Ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle ;

v Monsieur le Directeur National de la Jeunesse ;

v Monsieur le Président du Conseil National de la Jeunesse, CNJ-Mali ;

v Madame la Directrice du Centre de Formation Professionnelle de Missabougou ;

v Monsieur le Maire de la Commune VI du District de Bamako ;

v Monsieur le Chef de quartier de Missabougou ;

v Mesdames et Messieurs les chefs de services Techniques ;

v Chers collègues des Agences du Système des Nations Unies ;

v Distingués invités, Mesdames et Messieurs.

 

C’est pour moi un plaisir de participer à l’occasion de cette cérémonie qui consacre à la fois la remise de kits d’insertion à 50 jeunes formés en teinture et saponification et le démarrage de la nouvelle session de formation par apprentissage socioprofessionnel de 50 autres jeunes dans des corps de métiers porteurs comme la coiffure esthétique, la transformation agroalimentaire, le carrelage et la plomberie au niveau du Centre de Formation Professionnelle de Missabougou de Bamako.

Ces deux activités s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Réinsertion socio-économique des jeunes à Tombouctou, Gao et Mopti » appuyée par le Royaume de Norvège pour un montant d’environ 1.6 milliards FCFA pour la période 2016-2018.

 

Je voudrais ici rappeler que face aux effets néfastes de la crise Malienne qui a éclaté en Janvier 2012 et suite à l’appel lancé par Gouvernement, le système des Nations Unies a lancé plusieurs initiatives parmi lesquelles le programme Conjoint « Jeunesse et Résilience » en vue de répondre à la lancinante préoccupation du chômage des jeunes dans les zones affectées par le conflit (Tombouctou, Gao et Mopti) ainsi qu’à Bamako au niveau des communes III et VI du District.

Ce programme pilote mis en œuvre conjointement par le PNUD, le BIT, le FNUAP et l’OMS sous la tutelle du Ministère de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne a donné des résultats que nous pouvons qualifier d’encourageants entre 2014 et 2015.

Parmi ces résultats, on peut noter :

·      La création de 1000 emplois temporaires en faveur des jeunes qui ont été engagés dans des activités à Haute Intensité de Main-d’œuvre (HIMO) liées principalement au curage de caniveaux, au ramassage des ordures et à l’évacuation des boues ;

·      La réhabilitation et l’équipement du Camp de Jeunesse de Soufouroulaye à Mopti à hauteur de 230 millions de FCFA ;

·       La formation par apprentissage et l’insertion socioprofessionnelle de 400 jeunes dont 60 proviennent de toutes les régions du Mali.

 

Les nombreux témoignages que nous avons recueillis lors de nos visites de terrain montrent qu’un bon nombre de bénéficiaires des initiatives, travaille et se procure des revenus pour faire face à leurs propres besoins ainsi que ceux de leurs ménages.

A la faveur donc de la signature d’un accord de partenariat entre le PNUD et le Ministère de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne au mois de Mai 2017 d’un montant de 276 millions de Francs CFA, 1 118 jeunes seront formés entre 2017 et 2018. Ainsi, 622 seront formés d’ici la fin de l’année 2017 dont 433 sont déjà en cours de formation au niveau des centres privés à Tombouctou, Gao et au niveau du Camp de Jeunesse de Soufouroulaye à Mopti. Au terme de leur formation, ces jeunes seront dotés de kits individuels d’une valeur de 300 millions de FCFA pour accompagner leur insertion socio-économique.

L’organisation de toutes ces sessions de formation a été rendue possible grâce à l’appui financier d’un montant de 1,6 milliards de FCFA du Royaume de la Norvège et l’accompagnement sans relâche du Ministre de la Jeunesse  et de la Construction Citoyenne dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Réinsertion socio-économique des jeunes à Tombouctou, Mopti et Gao » dont le principal objectif est d’assurer la formation par apprentissage et l’insertion socioprofessionnelle de 1350 jeunes en plus de la réhabilitation et l’équipement de l’Institut de Formation Professionnelle d’Assistance à l’Artisanat de Gao.

 

En organisant cette série de formation le système des Nations Unies en général et le PNUD en particulier, conformément à son mandat appuie les efforts du gouvernement pour lutter efficacement contre la migration irrégulière des jeunes en leur offrant des opportunités d’emplois dans leur milieu d’origine à travers l’apprentissage dans les corps de métiers porteurs et la dotation en kits pour faciliter leur insertion dans le tissu économique et social.

 

Permettez –moi donc de remercier le Royaume de la Norvège pour ce partenariat fécond et son engagement constant en faveur de la promotion socio-économique de la jeunesse malienne.

Je voudrais également féliciter et encourager le Gouvernement du Mali pour sa volonté politique affichée dans ses efforts dans la lutte contre le chômage et la migration irrégulière des jeunes.

Je réitère l’engagement constant du PNUD à continuer à accompagner le gouvernement du Mali dans ses efforts pour la promotion socio-économique de la jeunesse, garante de la stabilité et de la relance économique du pays en cette période de post-crise.

 

 

 

 

 

Monsieur le Ministre de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne, Monsieur le Ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, Distingués invités, Mesdames et Messieurs

Je ne pourrais terminer mon allocution, sans lancer, une fois de plus, un appel pressant aux jeunes bénéficiaires pour être assidu aux sessions de formation qui vont débuter afin qu’ils puissent en tirer le maximum de profit dans le cadre de leur auto-emploi.

Pour ceux déjà formés et qui recevront leurs kits, je leur demanderai d’être des exemples dans la gestion efficace de leur micro-entreprise et pour les rendre plus durable et ainsi participer pleinement à la relance économique et à la reconstruction du Mali.

Vive la jeunesse malienne,

Vive la coopération internationale

Je vous remercie pour votre aimable attention.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Mali 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe