Allocution de Mr Boubou Dramane Camara, Directeur Pays du PNUD Mali A l’occasion de la Cérémonie officielle de remise de l’Ecole nationale de police rénovée aux Autorités maliennes

23 mars 2017

Monsieur le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile;

Mesdames et Messieurs les Membres du gouvernement ;

Monsieur l’Ambassadeur du Japon au Mali ;

Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs des pays amis ici présents 

Madame l’Adjointe au Représentant Spécial du Secrétaire général des Nations Unies, et Représentante Résidente du PNUD ;

Monsieur le Représentant Résident de la JICA/Dakar,

Mesdames et Messieurs les Directeurs et Chefs de services centraux du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile,

Cher(es) Collègues du Système des Nations Unies, Chefs de Mission diplomatique et des Organisations Internationales accréditées au Mali;

Mesdames et Messieurs les amis de la Presse

Honorables Invités ;

Mesdames et Messieurs ;

 

Je voudrais à l’entame de mes propos, exprimer la satisfaction du Programmme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) à l’occasion de l cette importante cérémonie consacrée à la remise officielle aux autorités maliennes des bâtiments de l’Ecole Nationale de Police de Bamako, reconstruits et équipés.                La présente cérémonie qui représente la troisième du genre, marque ainsi la fin du projet après deux années d’exécution. Elle intervient après celle du 24 mai 2016, où ici même, nous avions procédé à la remise officielle aux autorités maliennes d’un important lot d’équipements de protection et de maintien d’ordre, composés de 200 boucliers, 200 bâtons de protection, 200 casques, 200 gilets pare coup, 200 masques à gaz, et 200 jambières.

La première cérémonie intervenue le 29 janvier 2016, fut consacrée à la remise des équipements roulants à l’Ecole Nationale de Police composés de 7 véhicules dont une ambulance, 4 minibus et 2 pickups ;

Il me plait de rappeler que le projet de renforcement des capacités opérationnelles de l’Ecole Nationale de Police de Bamako est une initiative du gouvernement du Mali appuyée par le PNUD et la Section Police de la MINUSMA, qui a bénéficier de l’appui financier du Japon. Cette assistance financière a été matérialise par la signature d’un Accord de financement pour un montant d’environ 4.000 000 $, conclu le 3 mars 2015 entre le gouvernement du Japon et le Programme des Nations Unies pour le Développement.

Permettez-moi Monsieur le Ministre de saisir cette heureuse occasion pour féliciter au nom du Programme des Nations Unies pour le développement, les autorités maliennes, qui depuis le retour du pays à l’ordre constitutionnel, mettent tout en œuvre pour doter au mieux les institutions nationales de capacités nécessaires à la réalisation de leurs missions, notamment les autorités en charge de la sécurité et du maintien d’ordre.

Maintenant plus que jamais, les Services en charge de la protection des citoyens et de leurs biens doivent restés en veille permanent.

Ces remerciements s’adressent également au gouvernement et au peuple du Japon pour son assistance multiforme aux autorités maliennes à travers un partenariat fécond et constant avec le PNUD.               

C’est l’occasion de rappeler, que le financement cumulé du Japon représente au cours de ces dix dernières années près de 10% des ressources que le PNUD consacre à la mise en œuvre des projets/programmes de développement au Mali. Ceci classe le Japon parmi les partenaires stratégiques du PNUD au cours de la période précitée. A ce jour, le PNUD a mobilisé auprès du gouvernement du Japon plus de 11 millions USD pour la mise en œuvre de divers projets et programmes dans le domaine du maintien d’ordre et de la paix. Parmi ces projets et programmes, il me plait de ceux-ci :

1.   Le Programme de Renforcement des capacités de l’Ecole de Maintien de la Paix « Alioune Blondin Beye (EMP) » pour environ 4 050 000 $ Ces ressources auront permis de renforcer les capacités d’intervention de l’EMP de Bamako pour la résolution des conflits et le maintien de la paix en Afrique et au sein de la zone CEDEAO en particulier

 

2.   Depuis 2013, le PNUD au niveau régional a bénéficié de quatre financements du Japon à travers le Guichet « TICAD » pour la mise en œuvre de sa stratégie Sahel. Ces financements ont été mobilisés pour la mise en œuvre des programmes suivants :

 

2.1) programme régional de consolidation de la paix et de la gouvernance au Sahel (2 500 000 $ pour le Mali) ;

2.2) programme régional de renforcement de la sécurité et de la résilience des communautés dans le Sahel (1 080 000 $ pour le Mali)   

2.3) programme de gestion transfrontalière et communautés frontalières (467 370 $) ;

2.4) programme de gestion des frontières pour la stabilité et la sécurité humaine (362 000 $).

 

3) Le projet de renforcement des capacités opérationnelles de l’Ecole Nationale de Police de Bamako pour un peu plus de 4.000 000 $. La mise en œuvre de ce projet aura permis d’augmenter la capacité d’accueil de l’Ecole à travers la réhabilitation et l’équipement de bâtiments administratifs, de blocs pédagogiques, d’infirmerie,  d’hébergement et d’installations diverses. En collaboration avec l’UNPOL de la MINISMA, 1259 agents de Force publique ont été formés sur différentes thématiques en rapport avec leurs missions.

 

Messieurs les Ministres,

Honorables invités,

La cérémonie de remise officielle qui nous réunit ce matin, est  consacrée à l’ensemble des infrastructures de l’Ecole nationale de police de Bamako

En effet, une part importante du budget a été consacrée à l’équipement, à la remise en état et à la construction de nouvelles infrastructures. Ainsi, le PNUD a réalisé, sans être exhaustif, l’équipement et la construction d’un poste de garde, d’une nouvelle infirmerie, d’une nouvelle direction, d’un bloc d’hébergement pour les encadreurs composé de 40 chambres individuelles, d’un bloc d’hébergement de 128 places pour les élèves policiers, la construction de 18 salles de classe, l’aménagement de la cour, de même que les commodités assorties. Les équipements divers comme les mobiliers de bureaux, les kits informatiques et les équipements médicaux ont été livrés, renforçant ainsi la capacité d’accueil de l’Ecole de police

En plus de ces nouvelles constructions, les bâtiments existants comme l’ensemble des dortoirs, le stand de tir, les bureaux, etc. ont été réhabilités et équipés.

Afin de pallier aux pénuries d’eau et aux ruptures en énergie électrique aux périodes de pointe, l’école a été dotée d’un forage autonome, de même que le renforcement de la capacité d’autonomie en énergie électrique.

Ainsi, au-delà de la mise à disposition des lots d’équipements de protection et de maintien d’ordre, des 7 véhicules cités plus haut dans mes propos, le projet aura également permis :

i) de doter l’Ecole de 800 lits, 800 matelas, 540 tables bancs,  des lots d’équipements électroménagers, de mobiliers pour tous les bureaux, de lots d’ordinateurs, d’imprimantes, photocopieurs, etc.),

ii) d’équiper la nouvelle infirmerie en appareillages divers d’échographie, d’odontologie, de kinésithérapie, des matériels d’analyse de laboratoire, de matériels pour soins et de petites chirurgies, de lits d’hospitalisation, etc.),

C’est dire que ce projet est en droite ligne avec les priorités définies par les autorités maliennes qui déploient d’importants moyens propres pour doter le pays d’une architecture sécuritaire qui réponde aux aspirations du peuple malien.

Messieurs les Ministres,

Honorables invités,

Sur le plan du renforcement des capacités des ressources humaines, le projet aura facilité la formation d’un millier de personnes provenant de divers horizons dans diverses thématiques en lien avec leurs missions. La collaboration avec UNPOL, a été très fructueuse, et cet bel exemple de travail en complémentarité mérite d’être perpétué autour de  différents autres projets pour une meilleure synergie de nos actions et au bénéfice du peuple malien.

Ces infrastructures réalisées ne serviront longuement que si elles sont bien entretenues et utilisées à bon échéant C’est pourquoi, une formation spécifique en entretien et maintenance des infrastructures a été dispensée à des techniciens de la police pour assurer la durabilité des investissements.

Nonobstant cet important investissement, l’Ecole présente encore des besoins non encore couverts , notamment au niveau de l’Amphithéâtre, la bibliothèque, le foyer la salle informatique et l’aménagement général de la Cour

Le PNUD a apporté sa contribution au projet en prenant en charge l’équipe du projet sur 12 mois, et en apportant une contribution sur ses ressources propres de 100.000 $, pour le complément à l’achat des équipements médicaux.

Pour ma part, je puis vous assurer de la disponibilité du PNUD, à accompagner les Autorités maliennes dans ses efforts de sortie de crise et de renforcement des capacités des institutions. Au gouvernement du Japon, je voudrais encore une fois, réitérer mes chaleureux remerciements pour la constance, la confiance renouvelée et la qualité du partenariat qui lie le PNUD à ce pays.   

 

Vive la coopération internationale !

Je vous remercie.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Mali 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe