Présentation de la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la bonne gouvernance à l’Assemblée nationale

10 mai 2013

L'Assemblée nationale du Mali

Ayant ratifié le 25 avril la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance, l’institution parlementaire du Mali a tenu à présenter en détail cette convention de l’Union Africaine dans un événement qui s’est tenu à l’Assemblée nationale le 10 mai.

Consacrant l’engagement des Etats parties à promouvoir la démocratie, l’État de droit et les droits de l’Homme, cette convention est entrée en vigueur le 15 février  2012.  Le Mali est le 17ème  pays à la ratifier, marquant ainsi une étape significative dans ses efforts pour surmonter la crise qu’il traverse.

«Il est remarquable que ce soit au Mali qu’a été adoptée la Déclaration dite de Bamako qui constitua le point de départ de la mise au point du processus ayant abouti en 2007 à l’adoption à Addis-Abeba de la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance », a souligné le Représentant Résident Adjoint du Programme des Nations Unies pour le développement Maurice Dewulf.

Les  députés, représentants des départements ministériels et des institutions de la République du Mali, les représentants des missions diplomatiques et des organisations internationales, ainsi que les acteurs politiques, la société civile et la presse  participaient à l’événement.

Tous ont ainsi pu débattre des grands principes de la charte comme le renforcement du pluralisme politique, la tenue d’élections transparentes, libres et justes, la séparation des pouvoirs, la promotion d’un système de gouvernement représentatif

Cette journée s’inscrivait dans le cadre du Programme de Renforcement des Capacités de l’Assemblée Nationale du Mali (RECAN), appuyé à hauteur de US$ 3,5 par le Royaume du Danemark à travers le PNUD.

Contact pour la presse

Adam Maiga Ouattara
Chargée de Communication
Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD)
Immeuble Alou Diarra, ACI 2000
Boîte postale 120 Bamako, Mali
adam.maiga@undp.org
Tél:  +223 44980320
Fax: +223 44980390

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Mali 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe