Rencontre annuelle entre le PNUD, la Direction de la coopération multilatérale et les équipes de projet.

20 déc. 2017

 

Comme chaque année, la Direction de la coopération multilatérale et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ont procédé à la rencontre annuelle avec les Directeurs nationaux et les Coordonnateurs de projets.

Cette réunion se veut un cadre dialogue, de suivi et d’évaluation des interventions du PNUD au Mali, c’est ce qu’a souligné le Directeur de la Coopération multilatérale DCM , Modibo Traoré, dans son discours d’ouverture :

« L’occasion est opportune pour passer en revue les résultats obtenus du programme pays, évaluer le chemin parcouru, examiner le niveau des réalisations sur le terrain, voire les difficultés rencontrées afin de trouver des solutions permettant d’envisager de meilleures perspectives pour l’année nouvelle qui s’annonce. Depuis le 09 juin 1978, date de la signature de l’Accord d’Etablissement avec le Mali, le PNUD a toujours répondu favorablement aux nombreuses sollicitations du Gouvernement du Mali. Il est l’un des rares partenaires à avoir renforcé son intervention pendant et après la crise institutionnelle et sécuritaire qui secoue notre pays depuis 2012. »

 

 

Pour une meilleure appropriation des projets, le Directeur de la DCM a exhorté à privilégier  la modalité de l’exécution NEX qui constitue l’exécution des projets par les structures nationales.  Cette réunion des Directeurs et Coordonnateurs des projets/programmes offre également l’opportunité d’envisager l’amélioration des approches d’intervention, à travers le renforcement des cadres institutionnels de suivi/évaluation de tous les projets et programmes de développement appuyés par le PNUD.

 

La réunion a particulièrement examiné :

  • les forces et les faiblesses constatées dans la mise en œuvre des projets ;
  • les principales conclusions de l’évaluation à mi-parcours du CPD 2015- 2019 ;
  • les préparations des réunions du Comité de Pilotage (COPIL) pour l’approbation des PTA 2018 et le suivi des audits ainsi que les recommandations des évaluations ;
  • la périodicité de la tenue du cadre de concertation DCM-PNUD-Partenaires de mise en œuvre.

 

Le Directeur Pays du PNUD, a salué ce cadre d’échange dont la finalité est l’efficacité des actions de développement au profit des populations.

« Comme vous le savez, nous sommes au milieu du cycle de notre programme de coopération qui doit s’achever en 2019. Aussi, est-il judicieux de réfléchir sur les défis qui restent à relever ainsi que les perspectives. Au nombre des défis, nous pouvons noter celle de la mobilisation des ressources qui relève de la responsabilité mutuelle et reste une tâche à laquelle, le PNUD et ses partenaires d’exécution devraient travailler conjointement et d’une manière continue. En tout état de cause, il s’agira aussi de réorienter et de renforcer la mobilisation des ressources pour accompagner les efforts du Gouvernement pour la mise en œuvre des objectifs de développement durable à travers les programmes nationaux… »

 

 

Parmi les recommandations de la rencontre, on peut retenir la mise en place d’un cadre de concertation formel et régulier, l’organisation de visites conjointes sur le terrain afin de suivre l’état de mise en œuvre des activités des différents projets, l’adoption de l’approche programme pour renforcer l’efficacité des programmes.

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Mali 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe