Lancement du Rapport national sur le développement humain

23 sept. 2016

                                                                                                    
Le Ministère de la Solidarité, de l’Action humanitaire et de la Reconstruction du Nord, à travers l’observatoire du développement humain durable et de la lutte contre la pauvreté (ODHD) a procédé ce vendredi 23 Septembre ,à l’Hôtel Radisson de Bamako,  au lancement du Rapport national sur le développement humain, édition 2016.
 
La cérémonie a été co-présidée par le Représentant du Ministre de l’Action Humanitaire et de la Reconstruction
du Nord, Chef de cabinet dudit ministère,  Mme Timbo     Oumou Ba et la Coordonnatrice Résidente du Système des Nations Unies au Mali, Représentante résidente du PNUD, Mme Mbaranga Gasarabwé.
 
Etaient également présents au lancement du rapport,  M. Traoré Modibo ,Directeur de la coopération multilatérale,  représentant le Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération Internationale, Le Directeur Pays du PNUD par intérim, M. Maleye Diop accompagné du chef de l’unité des politiques et stratégies, M. Becaye Diarra ainsi que plusieurs représentants de structures de l’Etat, ambassades présentes au Mali et agences du Système des Nations Unies.
 
Le Rapport national sur le développement humain se veut un outil fondamental de dialogue, de politiques et de mobilisation de ressources.
 
L’édition 2016 dont le thème est : Migration, Développement Humain et Lutte contre la Pauvreté au Mali offre une analyse détaillée sur les liens entre les migrations et le développement humain.
 
Il donne l’état du développement humain dans le pays et renseigne également sur la problématique de la migration au Mali.
 
Selon ce rapport,  4 millions de maliens vivent à l’extérieur du pays  ( Merabet, 2007 ; Ouallet 2008). 3 principales causes apparaissent comme les facteurs essentiels qui expliquent la migration, ces facteurs sont d’ordre économique (sécheresse et dégradations des espaces agricoles), du dérèglement climatique et d’ordre socio-culturel.
 
« Le durcissement des législations en matière de migration dans ces pays pousse les migrants à emprunter des chemins périlleux, transformant pour eux, la Mer Méditerranée en un vaste cimetière avec le naufrage de leurs embarcations de fortunes lors de la traversée des océans a constaté Mme Timbo Oumou Ba, chef de cabinet du Ministre.
Face à tous ces défis niveaux, le Gouvernement de la République du Mali a adopté le 3 Septembre 2014, une politique Nationale de Migration (PONAM), qui connait un début de mise en œuvre. » a- t-elle poursuivi.
 
Selon la Coordonnatrice résidente du Système des Nations Unies au Mali,  Représentante Résidente du PNUD, Mme Gasarabwé, le choix de ce thème est aussi une réponse à un thème d’actualité : « ..Choix ne pouvait être plus pertinent que celui que vous avez fait du thème du RNDH 2015, à savoir « Migration, Développement Humain et Lutte contre la Pauvreté ». Au moment où nous nous réunissons ce matin, il se déroule à New York, la 71ème session de l’AG des Nations Unies. Au centre des débats de cette AG, se place ce sujet crucial des Migrations.
 
Le phénomène des migrations est devenu le principal défi pour les Nations. Au Mali, les Nations Unies comptent inscrire l’appui aux migrants dans le contexte de la mise en œuvre des ODD et de l’Agenda Africa 2063 et poursuivre les actions de développement qui contribuent à créer des conditions favorables au niveau national pour créer les opportunités pour les jeunes et les encourager à rester dans leur terroir et dans de meilleures conditions de vie.
 
Nous resterons plus que jamais engagées à continuer l’accompagnement au Gouvernement Malien dans la promotion d’un Développement Humain durable, dans ce contexte de mise en œuvre de l’Accord de Paix et de l’Agenda 2030. » a assuré Mme Gasarabwé, s’exprimant au nom de l’ensemble des agences du Système des Nations Unies au Mali.
 
Le Représentant du Ministre Mme Timbo Oumou Ba a salué l’ensemble des partenaires pour la production de ce rapport, plus particulièrement le PNUD pour la « coopération exemplaire et dynamique qu’il entretient avec le Mali »