Dans le cercle de Yanfolila, le Gouvernement du Mali, la Norvège, la Suède et le PNUD renforcent les systèmes de production face aux changements climatiques

19 nov. 2015

Bamako - 19 Novembre 2015 : Le Directeur Pays du PNUD, Boubou Dramane Camara, a procédé à la remise de 400 ruches à des apiculteurs et apicultrices de 3 communes du cercle de Yanfolila, plus précisément, Wassoulou Balé, Sere Moussa et Djallon Foula.  C’était ce mardi 17 Novembre dans la ville de Yanfolila,  en présence du Préfet du cercle de Yanfolila, du maire et plusieurs représentants de services techniques de l’Etat et des populations.

 

Les 3 communes citées correspondent également aux zones d’intervention du projet d’appui à l’agriculture durable et de résilience face aux  changements climatiques. Ce projet est  financé à hauteur de 800.000 dollars soit environ 360 millions de francs CFA par le fonds climat Mali sur contributions de la Suède et de la Norvège et est exécuté par le PNUD en partenariat avec le consortium AGIR,  GUAMINA et APVEN.

 

Le maire de la ville, Issa Sangaré a «  salué les différents résultats du projet qui ont transformé la vie des populations ». Il a appelé à une   « bonne gestion des ruches remises afin que d’autres populations puissent bénéficier du projet, en plus des 3 communes ».

Le représentant des bénéficiaires a «  relevé la qualité de la formation intégrée reçue, en marge de la remise, qui leur permet aujourd’hui de diversifier les produits issus du miel et ainsi améliorer leur vie au quotidien, grâce à l’augmentation de leur revenu ». 

 

«  Je saisis cette occasion pour saluer l’ensemble des acteurs contribuant à l’atteinte des objectifs du dit projet à savoir : la promotion de pratiques agropastorales et piscicole résiliente et la réduction de  la vulnérabilité des systèmes de production face aux changements climatiques et à la variabilité climatique. la remise de ces 400 ruches  permettra, je le souhaite aux bénéficiaires de doter les apiculteurs des connaissances et aptitudes leur permettant de pratiquer une apiculture moderne et rentable. » a déclaré le Directeur Pays du PNUD.

 

Le préfet du cercle de Yanfolila, Mahamadou Mahamane Touré a salué cette initiative, il a rappelé les différentes réalisations du projet à Yanfolila et appelé à l’extension de ces modèles de réussite.

 

Boubou Dramane Camara a ensuite poursuivi sa visite vers le village de Ndjéléfin à 17 km de Yanfolila où il a pu échanger sur quelques réalisations du projet  notamment en ce qui concerne l’accompagnement des producteurs agricoles.

 

« Les temps ont changé, la pluie, les sols, rien n’est plus comme avant. J’ai suivi grâce au projet une formation en technique de fabrication de compost naturel, j’ai pu mieux comprendre par exemple, le système de  de cordon pierreux permettant de retenir les  sédiments indispensables à la nutrition des sols…je vois déjà les changements, ma récolte de maïs est le double de ce que je pouvais avoir. J’en suis heureux, une partie sera réservée à notre alimentation et une autre à la vente afin de subvenir aux besoins de la famille… » lui a dit Youssouf Touré.

La dernière étape de la visite du Directeur Pays du PNUD,  fut l’unité de transformation de mangues tenue par les femmes de la coopérative Djiguiya et financée  par le projet cadre intégré mis en œuvre par le PNUD. Il a salué la détermination des bénéficiaires pour la valorisation des  fruits locaux à travers les confitures emballées respectant les normes internationales d’exportation.

 

Les productrices lui ont réitéré leur détermination à assurer la continuité des acquis du projet. Elles ont toutefois évoqué le problème crucial d’écoulement des produits qui  constitue un frein de leurs activités depuis la crise de 2012. M. Camara s’est engagé à examiner les possibles solutions notamment  « l’élaboration et la mise, en œuvre d’un plan de commercialisation des produits de qualité issus de ce projet. D’une façon générale, je suis heureux de cette mission de terrain, les échanges ont été fructueux. J’ai noté les acquis mais aussi les points sur lesquels des  ajustements sont nécessaires pour  l’atteinte de nos objectifs »

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Ouattara Adam MAIGA, Chargée de communication – Bureau du PNUD au MALI

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Mali 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe