Le PNUD appuie le redéploiement de l’administration et de la justice dans le nord du Mali.

2 oct. 2014

Le 29 août 2014, le Premier ministre malien Moussa Mara accompagné du ministre de la Justice et du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité procédait à l’inauguration de bâtiments administratifs réhabilités par le Programme des Nations Unies pour le développement dans la région de Tombouctou.

 

Suite au conflit et à l’occupation de cette partie du pays par les groupes armés, plusieurs  bâtiments publics ont été saccagés, partiellement détruits et bon nombre de fonctionnaires ont dû abandonner leur poste. Dans le contexte actuel de sortie de crise, la restauration de l’autorité de l’Etat notamment la remise en marche des services de la justice et de l’administration territoriale demeurent un défi majeur.

 

« Après le passage des groupes armés, c’était la désolation, nos bureaux ont été saccagés, parfois brûlés, il n’y a même plus d’archives ici. Nous avons fini par travailler dans un petit local que nous avons loué. Pour faire un acte de naissance par exemple, il fallait se rendre à Tombouctou, Mopti voire Bamako.


Aujourd’hui l’Administration revient. Avec l’appui du PNUD, le palais de justice vient d’être réhabilité, il sera très vite fonctionnel. D’autres questions doivent être réglés comme les logements des agents de l’Etat mais nous restons confiants» témoigne Alhousseyni Maiga, préfet du cercle de Niafunké 

 

Au vu des efforts en cours en faveur d’une paix inclusive et définitive au Mali et la consolidation de la cohésion sociale, le redéploiement de l’Etat revêt un caractère primordial.

 

« L’Etat est en quelque sorte matricielle à la justice, L’Etat c’est la justice mais la justice est au cœur de l’Etat, accéder à la justice va au-delà de l’accès au bâtiment de la Justice ou à la personne du juge, c’est accéder au bâtiment, à la personne et à l’instrument qu’est le droit, que le juge doit appliquer à bon escient, pour la sécurité du justiciable. Un Etat dans lequel on aura tourné le dos à la justice est un Etat voué à l’échec, condamné à s’écrouler. Lorsque l’Etat s’adosse à la justice, il procure à ses enfants, la sécurité  et l’envie de se développer. » a dit le ministre de la Justice, Mohamed Ali Bathily


La formation des acteurs du secteur de la justice notamment sur les questions liées aux droits de l’homme et à l’égalité des genres auront pour effet le renforcement de la confiance des justiciables notamment les plus  vulnérables. Dans chaque palais de justice, un bureau sera ouvert pour servir de centre d’éveil et d’écoute en vue d’orienter, conseiller et accompagner les populations dans leur démarche.


 


 « L’accès à la justice  a  déclaré David Gressly Représentant résident du PNUD au Mali est une priorité du Gouvernement du Mali et le Programme des Nations Unies pour le développement travaillera en étroite collaboration avec nos partenaires, avec les autorités nationales et les populations afin d’apporter des réponses, rapides, appropriées et efficaces aux défis de consolidation de la paix et de développement durable au Mali. Le financement du programme est loin d’être bouclé, cet élan de mobilisation des ressources doit être amplifié et soutenu par les autorités nationales, régionales et locales en vue de remettre l’administration publique en marche dans les régions affectées par le conflit. »


36 communes prioritaires  sont concernées par ce programme estimé à 17millions 770 mille dollars. A ce jour près de 9 millions de dollars ont été mis à disposition par le PNUD, le trust fund pour la paix et la sécurité de la Minusma, les Pays-Bas, le Japon et la Norvège.


 


 

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Mali 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe