Le PNUD et ses partenaires nationaux se concertent autour de la mise en œuvre des projets et programmes

21 août 2014

Le jeudi 21 août 2014 s’est tenu dans la salle de conférence du Ministère des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et de la Coopération Internationale, l’atelier d’échanges et d’information avec les coordonnateurs et directeurs nationaux des projets et programmes appuyés par le PNUD.

La rencontre, qui a été présidée par le Secrétaire général du Ministères des Affaires  Etrangères, de l’Intégration Africaine et de la Coopération Internationale et le Directeur Pays du PNUD, est une première depuis les évènements de 2012.

Dans son allocution d’ouverture, le Directeur Pays du PNUD, M. Boubou Dramane Camara a indiqué que la crise multidimensionnelle que le Mali a connue en 2012 a été à l’origine de certaines dispositions prises par le PNUD en vue d’une meilleure adaptation de son assistance au nouveau contexte du pays.

Il a ajouté que le Mali est confronté à d’immenses défis dans les domaines de la paix de et de la sécurité, de la décentralisation, dans la mise en œuvre des réformes de gouvernance ainsi que l’emploi des jeunes et que c’est dans ce contexte que le PNUD a initié la formulation de son nouveau Document de Programme de Coopération sur la période 2015-2019.

Ce programme s’aligne sur les priorités du Programme d’Action du Gouvernement (2013-2018), du Cadre Stratégique pour la Croissance de Réduction de la Pauvreté (CSCRP 2012-2017) et sur les orientations du plan stratégique du PNUD 2014-2017 au niveau mondial. Il s’appuie sur deux axes stratégiques majeurs relatifs à la croissance inclusive et durable ainsi que la promotion des principes de bonne gouvernance et d’état de droit.

 

A travers ce programme, dira M. Camara, le PNUD entend mobiliser et investir près de 263 millions de dollars pour accompagner les efforts de développement du Gouvernement, de la Société civile et du Secteur privé.

 

Dans son allocution d’ouverture, le Secrétaire général du Ministères des Affaires  Etrangères, de l’Intégration Africaine et de la Coopération Internationale, M. Mamadou Macky Traore dira qu’il est  heureux de constater qu’avec l’amélioration du cadre institutionnel, que le PNUD revient aux avances de fonds. Il a invité les participants a engagé la réflexion sur les orientations stratégiques relatives aux questions d’harmonisation des procédures.

A l’issue d’un échange franc et cordial, les participants ont félicité le PNUD et le Gouvernement pour la tenue de cette première réunion d’échange avec la partie nationale. Ils ont recommandé de pérenniser ce dialogue en organisant des rencontres semestrielless, de privilégier l’Exécution Nationale comme modalité de mise en œuvre des projets, de renforcer les capacités de la partie nationale sur les nouveaux mécanismes du transfert harmonisé d’espèces et sur le suivi évaluation des projets programmes.