Sauvons les Chimpazés du Sud du Mali

31 mars 2014

filephoto: C.Pollo

Dans le cercle de Kita (Sud du Mali) le projet Ersap œuvre à la préservation de la flore et de la faune. Une grande réserve riche d’espèces variées fait ainsi l’objet de toutes les attentions plus particulièrement du fait qu’elle abrite des troupeaux de chimpanzés et d’élands de Derby, espèce en voie de disparition dans le pays.

Ainsi le Programme des Nations Unies pour le développement à travers le projet ERSAP en partenariat avec le Fonds pour l’Environnement mondial appuie les services de l’Etat en les dotant en équipements pour le contrôle de ces aires protégées et la répression du braconnage. Des activités de sensibilisation sont également organisées auprès des villages riverains.

A Niakirila , les habitants se disent plus conscient du rôle à jouer dans le préservation de leur patrimoine naturel comme le témoigne le chef du village de Niakirila, Saassa Keïta

« -  Avant il y avait beaucoup d’animaux, ils venaient même aux abords du village maintenant on en voit plus beaucoup, nous avons compris que les ressources ne sont pas inépuisables ;

-     Nous travaillons à redevenir comme avant, nous avons des comités villageois et des règles ont été fixées, les jeunes animaux, les animaux en gestation ne doivent pas être tués pour la chasse. Nous surveillons bien notre environnement et veillons à prévenir les autorités lorsque des malfaiteurs commettent des dégâts. Nous sensibilisons aux dégâts des feux de brousse

-    Cependant les moyens de communication restent une difficulté, nous devons être équipés pour communiquer rapidement avec les agents en charge de la protection. »

Au mois de Mars, le PNUD et le FEM dont la contribution globale au projet s’élève à un peu plus de 2 millions de dollars a procédé à la remise de motos aux agents des eaux et forêts pour permettre l’organisation de patrouilles dans les zones protégées et lutter contre le braconnage.

Actuellement le projet travaille à la mise en œuvre d’activités de conservation et protection des zones tampon et zones de transite des réserves et parcs nationaux ; la délimitation de ces zones, la lutte contre les feux de brousse.

Des activités génératrices de revenus des communautés sont développées avec les femmes notamment (transformation et commercialisation de produits locaux).

La promotion d’activités éco touristiques déjà pratiqués par des associations locales est également envisagée ;