Après la société civile, les partis politiques tirent le bilan des élections présidentielles

17 sept. 2013

filephoto PNUD Mali: une vue du présidium

Les représentants des partis politiques ont procédé ce mardi 17 Septembre à l’évaluation de l’élection présidentielle, au cours d’un atelier organisé par le Ministère de l’administration territoriale, financé par le PNUD et ses partenaires techniques et financiers à travers le projet PAPEM.

Les thèmes suivants ont été abordés au cours de la rencontre :
-    Mali Elections 2013 : « Rôles et responsabilités des acteurs politiques dans l’organisation d’élections transparentes, inclusives et apaisées ».
-    Code de bonne conduite des partis politiques, un outil d'appui à la gouvernance électorale.
-    Contentieux liés aux élections et le rôle du juge électoral : les cas pratiques au Mali et dans la sous-région.

C’était sous la présidence du Représentant à la cérémonie du Ministre en charge des élections, Amadou Billy Sissoko, en présence du nouveau Directeur pays du PNUD au Mali Boubou Dramane Camara.

Au cours de la cérémonie, le représentant du ministre a déclaré : « Notre pays a étonné la face du monde. Chers représentants des partis politiques, ce mérite vous revient car sans vous, il n’y aurait jamais d’élection au Mali et je voudrais au nom du gouvernement, témoigner cet engagement de votre part, cette disponibilité à œuvrer au quotidien pour permettre à notre pays de sortir victorieusement de cette crise afin de faire face aux défis de développement. »

Le directeur pays du PNUD, a quant à lui renouvelé l’a disponibilité de l’organisation à poursuivre son appui au processus électoral au Mali : « Nul doute que les recommandations qui seront issues de l’atelier permettront d’améliorer votre participation aux prochaines échéances qui à notre avis comportent beaucoup de défis…

 D’ores et déjà, je saisis l’occasion pour vous réitérer la disponibilité continue du Programme des Nations Unies développement à travers le Document de Projet Élections pour vous accompagner dans ce cycle électoral. »

Il faut rappeler que le PNUD a mis en place un fonds panier qui a recueilli près de 50 millions de dollars pour l’organisation des élections présidentielles et législatives au Mali.