Le Mali veut tirer les leçons de l’élection présidentielle pour une bonne organisation du scrutin législatif

06 sept. 2013

filephoto Minusma: citoyen malien dans un bureau de vote

 

C’est ce 4 Septembre qu’a eu lieu l’investiture du nouveau Président malien après une élection présidentielle qui s’est déroulée dans de bonnes conditions. En effet, l’organisation du scrutin ainsi que le taux de participation ont été salués à travers le monde et aucun incident majeur n’était à signaler.


Au moment où les législatives s’annoncent, les responsables du ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de l’Aménagement du territoire ont souhaité faire le point sur les insuffisances rencontrées afin d’apporter à temps les corrections nécessaires.


La rencontre organisée avec l’appui du Projet d’appui au processus électoral du PNUD a réuni les Gouverneurs et Préfets de l’ensemble du pays. Elle était présidée par le Secrétaire Général du Ministère de l’Administration territoriale Brahima Fomba, en présence de David Gressly, Représentant résident du PNUD, Coordonnateur du Système des Nations-Unies au Mali.


« La tenue du scrutin présidentiel a été saluée par tous comme un pari gagné ou un défi relevé par les acteurs, cette appréciation nous impose de nous remettre en cause pour améliorer la qualité de notre participation aux autres étapes du processus électoral » a déclaré Brahima Fomba.

David Gressly a quant à lui salué les efforts de la communauté internationale et des partenaires du PNUD et invité les différents acteurs à travailler à la bonne tenue des législatives  


« L’organisation des prochaines élections constitue une étape importante dans la résolution de la crise en favorisant la mise en place de l’organe législatif indispensable à la promotion de la gouvernance démocratique.
Je souhaite par conséquent vous encourager à contribuer par votre sagesse et votre connaissance du Mali profond, à œuvrer pour la bonne tenue des prochaines élections de proximité qui mobilisent les acteurs au niveau local » a-t-il déclaré.


Des recommandations ont été faites sur les points suivants : Etat des lieux de l’organisation matérielle et logistique de l’élection présidentielle, Education civique et formation électorales , Commissions locales et  remontée des résultats.