Le Sous-Secrétaire général, chef des opérations de maintien de la paix de l’ONU, Hervé Ladsous en visite au Mali

30 juin 2013

filephoto Minusma: photo de famille avec le Ministre en charge des élections Moussa Sinko Coulibaly et la délégation onusienne

Le Sous-Secrétaire général, chef des opérations de maintien de la paix de l’ONU, Hervé Ladsous est arrivé au Mali, ce samedi 29 juin. M. Ladsous a rencontré le Ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de l’Aménagement du Territoire, Moussa Sinko Coulibaly. C'était en présence du Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies au Mali, chef de la Minusma Bert Koenders et du Représentant résident du PNUD, Coordonnateur du Système des Nations Unies, Aurélien Agbénonci et des membres du dit ministère.

Une visite de différents centres de distribution des cartes d’électeurs était au programme de cette rencontre.
 
Le Ministre de l’Administration territoriale a réaffirmé  le bon déroulement des opérations. Rappelons, que le PNUD  appuie le Mali pour la tenue des élections. Un fonds panier est à cet effet administré  par l’organisation à travers le projet d’appui au processus électoral, PAPEM.
 

Au cours de son séjour, Hervé Ladsous a également effectué ce dimanche,une visite à Tombouctou, au Nord du Mali. il a pu ainsi rencontrer les autorités politiques et religieuses de la ville, mais aussi des représentants de la société civile. L'objectif était de comprendre les difficultés auxquelles la ville fait face.

Le manque d’électricité et d’eau potable sont entre autres difficultés évoquées. La renovation du Centre des jeunes de Tombouctou était aussi une préoccupation soulignée par les habitants.

Sur ce dernier point, le Représentant résident du PNUD, Aurélien Agbénonci, a assuré que les ressources financières pour la réhabilitation du Centre des jeunes sont désormais disponibles et que  les travaux pourront bientôt commencer.

M.Ladsous a insisté sur le fait que la MINUSMA ne se déployait pas au Mali pour « imposer quoi que ce soit, se substituer au Gouvernement ou au peuple malien » la mission de l’ONU aurait un rôle de soutien et d’accompagnement.