Lancement de six projets pour l'assainissement de la ville de Bamako

11 juin 2013

fileLes jeunes s'engagent à prendre part aux différentes activités pour l'assainissement de Bamako. Photo: PNUD

C’est la commune V du district de Bamako qui a abrité le lancement des six projets relatifs à l’assainissement. L’initiative concerne l’ensemble des communes de Bamako. La ville en pleine expansion, connait un véritable problème d’insalubrité, la gestion des ordures, l’évacuation des déchets solides, la question de la pollution des eaux restent de véritables enjeux pour les autorités communales. L’objectif est donc de créer un meilleur cadre de vie pour les populations.

Pour le maire de la Commune V, Boubacar Ba dit Bill, il faut travailler à créer une économie de l’environnement à travers des projets qui tout en contribuant à l’assainissement, permettent la création d’emplois.

Les jeunes qui étaient présents à cette cérémonie de lancement ont assuré qu’ils prendront activement part aux activités visant à rendre leurs communes plus propres.

Le programme de micro-financement du Fonds pour l’Environnement Mondial est un programme-phare du PNUD lancé dans plusieurs pays après la Conférence de Rio de 1992.  Ce guichet de financement du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) permet, partout où il est exécuté, de mettre un accent particulier sur les actions locales de préservation de l’environnement.

Les six projets issus de propositions d’associations et d’ONG maliennes concernent entre autres la  gestion des eaux usées des teinturières, le  curage de collecteurs, la structuration des services privés de collecte d’ordure en véritable micro-entreprise, l’aménagement d’espaces verts.

Le Représentant résident du PNUD au Mali, Aurélien Agbénonci a déclaré: «Vivre dans un environnement sain est au Mali un droit constitutionnel et protéger l’environnement est une obligation citoyenne. Le défi en matière d’assainissement est grand mais pas insurmontable (...) Je puis vous assurer, tenant compte des orientations nouvelles de notre portefeuille environnement au Mali que des actions similaires devront pouvoir être menées  dans le cadre de la mise en œuvre de la Politique Nationale de l’Assainissement.»

Abordant la question des sachets en plastique non biodégradables qui envahissent les rues de la capitale Bamako, le Ministre de l’Environnement et de l’Assainissement Oumar Ag Rhissa a rappelé le vote de la loi prônant leur interdiction et a affirmé que de mesures seront prises pour l’application de ladite loi. La question de l’assainissement demande selon lui l’implication de tous les citoyens.

Le PNUD au Mali
Information pour les médias Tél: +223 44980320
adam.maiga@undp.org Fax: +223 44980390