A Mopti, le Pnud entend renforcer sa présence malgré un contexte sécuritaire fragile

Le Directeur Pays du PNUD, M. Boubou Dramane Camara accompagné d’une délégation composée de chargés de programme, d’ingénieurs et de coordinateurs de projets a effectué une visite de deux jours à Mopti, dans le centre du Mali. Le but était de s’enquérir des travaux de construction et de réhabilitation de bâtiments administratifs (tribunaux, préfectures…) dans le cadre du projet de restauration de l’autorité de l’Etat et Accès à la justice au Nord du Mali.

D’un montant de près de 18 millions de dollars (environ 9 milliards FCFA) dont 11,6 mobilisés à ce jour, ce projet est financé par les royaumes de Norvège et des Pays-Bas ainsi que le PNUD.

En compagnie du Gouverneur de la Région de Mopti, M. Kaman Kané, le Directeur Pays du PNUD a visité les ouvrages réhabilités au nombre desquels le tribunal de grande instance de Mopti, la cour d’appel de Sévaré et la sous-préfecture de Goundaka et procédé à la remise de mobiliers de bureau et matériels informatiques.

«  Ma présence sur le terrain a pour but de voir les bâtiments réhabilités et d’échanger avec l’équipe du projet sur l’état d’avancement des chantiers en cours. Ce projet a pour but de  favoriser la reprise des fonctions essentielles de l’Etat à travers l’appui au redéploiement des services de l’administration, de la justice et des forces de sécurité dans les régions de Tombouctou, Gao, Kidal, Ségou et Mopti et c’est ce à quoi nous travaillons avec l’appui de nos partenaires. Les efforts de réhabilitation,  de construction, d’équipement et de formation s’inscrivent dans ce cadre. Je félicite les équipes sur place et les exhorte à poursuivre les efforts pour un travail final de grande qualité. Nous essayons au mieux de nous adapter au contexte sécuritaire volatile en vue d’atteindre les résultats fixés. »  a dit M. Camara.   

En plus des bâtiments réhabilités qui ont été visités, de nombreux travaux sont en cours  dans la région de Mopti : 5 tribunaux (Djenné, Bankass, Koro, Bandiagara), 9 centres d’accès au droit, deux camps de garde (Youwarou et Koro), 4 préfectures et sous-préfectures et une gendarmerie (Bankass).

 «  Je suis satisfait des résultats visibles, nos agents pourront travailler dans de meilleures conditions et cela est source de motivation. Ces réhabilitations et constructions répondent également à des requêtes de l’Etat. A tire d’exemple, la sous-préfecture de Goundaka  avait été entièrement détruite par les intempéries.

Aujourd’hui c’est dans un bâtiment neuf que Mme le sous-préfet peut sereinement exercer ses fonctions » a déclaré le  Gouverneur Kaman Kané.

Avant de regagner Bamako, le Directeur Pays du PNUD a également rencontré des jeunes bénéficiaires de formations en coupe/couture, électricité et mécanique. Ces formations ont eu lieu au camp de Soufouroulaye à Mopti, un camp à vocation sous régionale réhabilité et équipé par le PNUD à travers les fonds Ticad du Japon à hauteur de 230 millions FCFA dans le cadre du projet jeunesse et résilience.  L’objectif de ce camp est de créer un cadre de dialogue tout en favorisant la formation professionnelle des jeunes et leur insertion socio-professionnelle.

Un projet additionnel vient d’être approuvé par la Norvège à hauteur de 2 millions 200 mille dollars (environ 1 milliard FCFA) en faveur de 1350 jeunes dont 450 dans la région de Mopti.

Le PNUD au Mali
Information pour les médias Tél: +223 44980320
adam.maiga@undp.org Fax: +223 44980390