Réduction de la pauvreté

Appui à la résilience et à la gouvernance économiques pour la réduction de la pauvreté

Le Programme d'appui à la résilience et à la gouvernance économiques pour la réduction de la pauvreté répond au besoin de renforcement des capacités nationales de pilotage de l'économie, tout en prenant en compte la problématique de la résilience économique des populations affectées par la crise sécuritaire et politique de 2012.

Nos objectifs

Nos objectifs sont: (i) de renforcer les capacités nationales de pilotage de l'économie, tout en prenant en compte la problématique de la résilience économique des populations affectées par la crise; (ii) d'appuyer le dialogue entre acteurs et la mise en place de cadres de concertation entre les acteurs à la base du développement comme les petites entreprises, les jeunes porteurs de projets et les groupes de consultations de l'Agenda post-2015.Voir

image
Création d'emplois

A travers les cadres de concertation entre les acteurs, les études et les réflexions sur les réformes économiques et la mise en oeuvre de projets communautaires innovateurs basés sur l'inclusion, l'appropriation et la formation, le PNUD soutient les capacités de pilotage de l'économie, notamment les politiques en faveur de la création d’entreprises et d'emplois et la génération de revenus. Photo PNUD/Harandane DickoVoir

Projets et Initiatives

Note sur la Contribution des Nations Unies à la Conférence de Paris sur le Mali

Cette fiche présente de façon succincte le rôle et la contribution des Nations Unies et du PNUD, en particulier, au processus ayant abouti à l’organisation de la Conférence de Paris. Voir

Note sur la priorisation des ODD

L’agenda post-2015 est très ambitieux avec 17 objectifs (ODD/SDG) et 169 cibles. Par contre, leurs indicateurs ne sont pas encore adoptés (leur nombre sera un multiple de 169, ce qui posera certainement un problème de suivi) Voir

Programme de Développement des Capacités Commerciales : Cadre Intégré pour le Commerce

Accroître le rôle du commerce dans le développement économique et social par une meilleure intégration du pays au marché régional, au système commercial multilatéral et lutter contre la pauvreté (l’augmentation des revenus des producteurs et des exportateurs) Voir

Evolution en 2015 des Indicateurs socioéconomiques

L’économie malienne a connu une accélération de sa croissance en 2014, avec un taux de croissance économique qui a atteint 7,2% contre 1,7% en 2013. Cette forte croissance intervient après trois années marquées par les effets des aléas du climat en 2011, et les implications de la crise sécuritaire et politique consécutives au coup d’Etat de mars 2012. Voir