Programme National de Développement des Plateformes Multifonctionnelles pour la lutte contre la pauvreté

Contexte

Après une phase pilote du projet Plateformes multifonctionnelles (de 1995 à 1998), une phase de vulgarisation (de 1999 à 2004), une phase transitoire (2005-2007) et une autre de dissémination (de 2008 à 2013), le Mali, fort du succès enregistré dans la mise au point et la diffusion de plus de mille plates-formes multifonctionnelles (PTFM),  ambitionne  de réussir un réel changement d’échelle, à partir de 2017. 

Au Mali, il est connu des scientifiques que nous devons dorénavant faire face à un problème d’envergure mondiale : le règlement du climat. Cette problématique fait aujourd’hui partie des questions de dimension planétaire pour lesquelles nous sommes tous concernés. C’est la raison pour laquelle le programme a jugé utile et nécessaire le renforcement de la mise en œuvre d’actions d’adaptation, d’atténuation aux changements climatiques et de la lutte contre la pauvreté la participation effective des femmes communautaires

 

Objectifs

Ce Programme fournit, entre autres, une réponse efficace et durable à la résolution de certaines demandes post crise, pour le relèvement, la résilience et les solutions durables comme facteurs de lutte contre la pauvreté, les disparités et asymétries de développement local et régional. 

Résultats attendus



La vision générale qui sous-tend ce Programme est de poursuivre l’amélioration des conditions de vie des femmes, des enfants, de la famille et des populations ainsi que la consolidation de la paix et de la sécurité au Mali, à travers :

o   la montée en puissance de la mise en place des Plates-formes multifonctionnelles et la pérennisation du processus d’implantation et d’exploitation de cet outil de développement local,

o   la promotion féminine et la création d’emplois pour les couches défavorisées,

la création de revenus adaptés au genre féminin et au contexte rural dans un environnement protégé, grâce à une substitution partielle ou totale des  bioénergies (huile végétale ou biogaz, etc.) aux carburants pétroliers  utilisés jusque-là  pour faire tourner les PTFM et dont l’écobilan est négatif.  

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Mali 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe