6 Assurer l’éducation primaire pour tous

Où en sommes-nous?

Taux de scolarisation en régression

Le taux net de scolarisation est un des indicateurs caractéristiques de fréquentation scolaire des enfants de 7-12 ans. De 2006-2007 à 2010-2011, ce taux est passé de 58,8% à 62,1%, suivant ainsi une évolution bien en deçà de celle nécessaire pour atteindre le seuil de 100% en 2015. L’allure de la courbe d’évolution montre un tassement voire une régression à partir de 2008-2009.  

Disparité entre filles et garçons

La disparité entre filles et garçons est forte : 68% pour les garçons en 2010-2011 contre 56,4% pour les filles. Les disparités entre régions sont encore plus fortes : alors que le taux net de scolarité dans le district de Bamako 88,4% frôle en 2010-2011 la cible, dans les régions de Mopti et de Kidal, il n’atteint pas les 50%.

L’évolution à la baisse du taux net de scolarisation semble être le symptôme du dysfonctionnement du système éducatif. La proportion d’enfants achevant la cinquième année ainsi que le taux d’efficacité du système éducatif nous en disent plus. Alors que la proportion d’enfants achevant la cinquième année stagne: 53,2% en 2006-2009 et 54,5% en 2010-2011, l’efficacité du système éducatif baisse à partir de 2009-2010 en passant de 62,6% à 59,7%.